Pierre et le loup

Un spectacle de musique, narration et marionnettes

De Serguei Prokofiev

Mise en scène, scénographie et marionnettes: Enrique Lanz

Production: Etcétera

 

Langue: Espagnol, français ou anglais

Durée: 55 min

Public: Tout public à partir de 3 ans

 

Prokofiev est parti d’un simple récit pour faire découvrir aux enfants la complexité de l’orchestre, tout en créant une pièce musicale essentielle pour l’initiation des futurs amateurs. Dans Pierre et le loup se passent, dans un temps très court, plusieurs moments dramatiques, qui vont du suspense à l’humour, et que représentent des personnages aisément identifiables par leur allure musicale. La simplicité de l’histoire, les moments dramatiques bien marqués et les couleurs nettement définies, sont le cadre initial d’une mise en scène d’une grande naïveté qui souligne avec efficacité ce que le texte et la musique nous racontent.

Derrière l’orchestre, qui occupe le premier plan, et dans un langage visuel, clair et direct, tel des dessins d’enfants sur un tableau noir, sans rien d’autre, se crée une atmosphère magique qui saisit dès le début le spectateur, ne lui permettant que de rêver et d’imaginer, submergé par la mystérieuse substance composée de mots, de musique et de formes en mouvement, qui est ce spectacle.

Pierre et le loup est le célèbre conte musical de Prokofiev, origine et père de tous les contes musicaux. L’interprétation de cette œuvre par Etcétera est devenue au fil des années, un classique des productions pour le jeune public espagnol. Ce spectacle a été joué 2.500 fois, dans 9 pays, et dans des théâtres comme le Liceu de Barcelone, où il a été programmé pendant 9 saisons. En 1999 il a gagné le Prix du Meilleur Spectacle National pour le Jeune Public (dans l événement Teatralia).

Qu’a cette mise en scène qui la rend si spéciale ? Le secret doit résider dans le choix que Enrique Lanz fait d’une conception dramatique aussi simple que la personnification instrumentale de la composition musicale , ce qui ne la rend pas moins ingénieuse. Les marionnettes ressemblent à des dessins d´enfants, des traits plastiques drôles et ironiques , qui sont animés sous la lumière noire, avec une intention musicale précise, aussi propre qu’élégante, aussi naïve qu’attachante.

Rubén Darío Salazar, dans La Jiribilla, nº 606, 15 décembre 2012.

Diffusion du spectacle : Gran Teatre del Liceu (Barcelona), Teatro Real (Madrid), Teatro Fernán Gómez (Madrid), Teatro Arriaga (Bilbao), Teatro de la Maestranza (Seville), Teatro Calderón (Valladolid), Festival Temporada Alta, (Girona), Théâtre de l´Archipel (Perpignan), Théâtre Sortie Ouest (Béziers).

Et aussi plusieurs tournées internationales en France, Grèce, Chypre, Cuba, République Dominicaine, Equateur, Venezuela.

Prensa

Quince años de funciones han generado un copioso dossier de prensa.

Aquí reproducimos una pequeña muestra.

 

Más recientemente:

El punt, “Delicat i original”, por Dani Chicano

Blog Público, “Concierto infantil: Pedro y el lobo”, Madrid

Periodista Digital, “Pedro y el lobo, un bonito cuento musical”, por José Catalán

Gara, “El arte de empatizar con los niños”, por Susana Santolaria

Revista La Jiribilla, “Etcétera: dibujos de colores, música e imaginación”, por Rubén Darío Salazar

Emisora Habana Radio, “Pedro, el lobo, Enrique, Yanisbel… etcétera”, por Marilyn Garbey

Tribune de Saint Gervais, “Pierre et le loup”, por Bruno Bousquets

VÍDEOS Y FOTOGRAFÍAS

Ces images peuvent être agrandies et téléchargées sur Flickr


Pin It on Pinterest